Il y a 74 ans... les bombardements d'Hiroshima et de Nagasaki

Les Américains craignaient de devoir effectuer un débarquement au Japon, ils savaient bien que cette opération serait coûteuse (autant en hommes qu’en argent) et risquée ; la population japonaise, fanatisée par son gouvernement, était prête à se battre contre les Américains. Un plan de défense japonais prévoyait même l’envoi d’enfants sur les plages du pays, ceux-ci auraient alors bloqué les soldats américains et auraient empêché (ou du moins, grandement retardé) le débarquement (les Américains ne pouvant faire feu sur des enfants). Si la guerre continuait jusqu’en 1946, les Américains, et les Japonais d’ailleurs, prévoyaient la perte d’au moins un million de vies (américaines et japonaises). Il fut donc décidé par le président Truman d’employer la bombe atomique.

 

LA SITUATION

Depuis janvier 1945, de nombreux raids eurent lieu sur le Japon. Le 19 mars 1945, Tokyo fut bombardée par 234 B-29 qui larguèrent leurs bombes incendiaires. 26 kilomètres carrés de la ville furent rasés et 84 000 habitants tués. À la mi-juin, 4 grandes villes japonaises avaient été détruites, mettant 9 millions de Japonais à la rue.

 

première bombe atomique Hiroshima

La première bombe atomique explose sur Hiroshima, le 6 août 1945

HIROSHIMA

Le 6 août 1945 à 8h15 du matin, le B-29 Enola Gay piloté par le colonel Paul Tibbets largua la bombe atomique Little Boy, qui tirait sa puissance explosive de l’uranium enrichi, sur Hiroshima. 71 379 personnes furent tuées sur le coup et beaucoup d’autres périrent du fait des radiations. Après cela, les États-Unis demandèrent au Japon de se rendre sous peine de voir d’autres bombes atomiques tomber sur ses villes.

Celui-ci refusa.

Hiroshima après le bombardement

NAGASAKI

Après le refus du gouvernement japonais, il fut décidé de bombarder Nagasaki, ville comptant 250 000 habitants. Le 9 août 1945, le B-29 Bockscar piloté par le major Sweeney largua la bombe atomique Fatman, tirant, elle, sa puissance explosive du plutonium, sur Nagasaki. 60 000 personnes moururent en l’espace de quelques secondes et bien d’autres par la suite, toujours du fait les radiations. Le lendemain, le Japon accepta de capituler et l’empereur Hirohito l’annonça lui-même à la radio le 14.

La guerre du Pacifique était terminée.

Nagasaki après le bombardement

 

 

Source: https://www.secondeguerre.net/articles/evenements/pa/45/ev_hironaga.html

Devis pour élagage

Dans le cadre des arrêtés pris par la commune pour demander aux propriétaires de parcelles bordants les routes de procéder à l'élagage des arbres afin de dégager les lignes téléphoniques et de préserver l'état des routes, la commune de Croze a prit contact avec un certain nombres d'artisans afin de faire réaliser des devis.

Nous attendons encore des réponses d'artisans.
 

Les propriétaires  sont libre de faire appel à une autre entreprise ou de procéder eux-même aux travaux d'élagage.
Cependant, la Mairie se propose de centraliser les demandes des personnes voulant mutualiser leurs interventions.

Festival de cinéma

Défibrillateur

Nous vous rappelons qu'un DEFIBRILLATEUR est mit à la disposition de tous et en LIBRE ACCES .

Il est situé à droite du bâtiment de la Mairie.

 

Son utilisation est simple, il suffit de suivre les instructions vocales.

L'utiliser peut sauver une vie.

Maison à louer ou à vendre

MAISON A LOUER OU A VENDRE

Maison 3 chambres, salle de bain, cuisine, salon, salle à manger, grand jardin

Village du Pêcher

renseignement au: 06 84 18 58 23

   

 

Si vous avez un bien à vendre ou à louer, n'hésitez pas à contacter la mairie pour que l'annonce soit postée sur le site.

Conseil du développement

 

codev

Appel à candidature, rejoignez le Conseil du Développement de Creuse Grand Sud

Creuse Grand Sud s’engage dans la construction collective de son projet qui l’amènera à l’horizon 2030.

Nous avons besoin de vous ! Usagers, membres d’associations ou encore actifs ou retraités, vous tous et toutes qui vivez Creuse Grand Sud au quotidien, vous êtes sans conteste les mieux placés pour nous faire part de vos interrogations, de vos idées, de vos désirs. C’est pourquoi les élus de la communauté de communes souhaitent s’appuyer sur un conseil de développement, composé de 50 personnes issues de la société civile, pour mener une action pertinente sur le territoire.

Les 26 communes de Creuse Grand Sud sont en train de désigner chacune un membre. Il reste maintenant 24 autres sièges disponibles, pour des personnes habitant, travaillant ou exerçant une activité sur Creuse Grand Sud, volontaires et bénévoles, non élues, qui souhaiteraient s’engager sur 3 ans dans cet outil démocratique.

Vous travaillez, consommez ou habitez ici, êtes membre d’une association culturelle ou sportive, parent d’enfant(s) fréquentant un des centres de loisirs ou crèches, vous allez à la piscine Aquasud, dans une des bibliothèques du réseau intercommunal, ou utilisez au quotidien les autres services de Creuse Grand Sud (routes, collecte des déchets,…) …, vous aimez votre territoire et souhaitez agir pour son développement, rejoignez le CODEV en vous inscrivant ici :

- inscription papier
- inscription en ligne 

Le CODEV* Creuse Grand Sud recrute !

Un *Conseil de Développement pour quoi faire ?
L’engagement a été pris à l’automne 2016 par Jean-Luc LéGER, Président de notre communauté de communes, de mettre en place un *Conseil de Développement, composé d’acteurs de la société civile, et ayant pour objectif de dynamiser la vie démocratique au sein de Creuse Grand Sud par un contact permanent avec les habitants du territoire, et de participer notamment à l’émergence d’un projet de territoire.

Par délibération du 13 avril 2017, le conseil communautaire s’est engagé dans la mise en place de ce conseil de développement (CODEV). Force de proposition, attaché à la construction collective par le débat, ce CODEV s’efforce d’apporter une expertise citoyenne dans le contenu des politiques locales. De mai à septembre 2017, un groupe de travail, composée de membres de la société civile et d’élus, s’est réuni pour proposer un cadre de fonctionnement autonome et indépendant qui s’est traduit, notamment, par une proposition de règlement intérieur et de désignation de ses membres.

Outil d’aide à la décision, le Conseil de Développement a vocation à
> être force de réflexion et de propositions pour l’exécutif. Dans le cadre de saisines et d’auto-saisines, il est amené à apporter un éclairage d’habitant–citoyen sur les problématiques actuelles du territoire mais aussi sur les enjeux de demain ;
> porter un engagement citoyen le plus large et représentatif possible, auprès de tous les habitants et sur l’entièreté du territoire, avec tous les moyens de mobilisation possibles ;
> renforcer les échanges entre le territoire et ses institutions.

Les principes du Conseil de Développement : 
> être une instance d’écoute et d’ouverture au débat, il s’emploie à faciliter les liens entre tous les habitants et leur attachement au territoire ; il assure un cadre bienveillant d’échanges et de paroles ;
> être une des interfaces entre les habitants et les élus de Creuse Grand Sud. Le CODEV diffuse ses positionnements et préconisations vers les instances décisionnaires de Creuse Grand Sud par tous moyens qu’il juge nécessaire ;
> être un lieu d’expression et de questionnement de la société civile, c’est pourquoi les élus des communes de Creuse Grand Sud ne peuvent en être membres ;
> se donner pour horizon commun l’intérêt général des habitants du territoire, aujourd’hui et pour demain ;
> être indépendant et objectif. Les membres auront donc un positionnement désintéressé et ouvert à la diversité des opinions ;
> avoir pour vocation de tisser des liens avec les territoires proches notamment en se rapprochant d’autres instances de démocratie participative.

Comment faire partie du CODEV ?
Ce CODEV sera composé de 50 personnes max issues de la société civile et dont la représentativité sera la plus diverse possible. Ces membres, désignés pour 3 ans, doivent habiter, étudier, travailler ou exercer une activité sur le territoire et respecter les principes du CODEV. Les membres sont bénévoles et volontaires . Ils ne siègent pas au nom des personnes morales dont ils émanent et n’exercent pas de mandat électif au sein des communes de Creuse Grand Sud. Les communes doivent désigner un membre volontaire représentant la société civile avant fin novembre.
En complément, d’ici décembre, 24 autres personnes doivent être recrutées par appel à candidature ou par cooptation ou « parrainage » sur proposition des membres actuels du CODEV, des élus et des acteurs de la société civile.

Comptant sur votre engagement citoyen pour participer à ce nouvel outil démocratique permettant de construire ensemble l’avenir du territoire, nous vous invitons à vous rapprocher de nos services pour plus d’informations.

Pour toutes informations complémentaires contactez Mélanie Le Nuz 06 78 56 53 09 – melanie.lenuz@creuse-grand-sud.fr

Pages

S'abonner à Mairie de Croze en Creuse RSS